bandeau  

Migration
Félix Leclerc


Retour des oies    
 

Migration.

Autour du château dans la brume, quarante chiens de garde
jappent dans un vacarme incroyable…

Mais non. Il n'y a ni château ni chiens : c'est le premier voilier d'outardes
qui déchire le mois d'avril déjà chargé de fièvre.

L'outarde ressemble à mon âme : traquée, inquiète, voyageuse.

Quand elle passe, mon corps tremble.

 
 
   
Retour des oies